Comment faire du bon compost ? - Rayons Verts

Accueil Le magasin Nos produits Engagements Actualités Contact

Comment faire du bon compost ?

Le compostage est un geste écologique grâce auquel vous transformez vos déchets en apports riches en nutriments pour votre jardin. Faire du compost n’est pas difficile en soi. Cependant, il faut s’y prendre comme il faut pour que la matière organique que vous apportez au sol soit de bonne qualité. Retrouvez les points clés pour vous y prendre comme un pro.

Comprendre l’intérêt de produire son compost

Tous les ménages produisent des déchets. Cependant, il y a ceux qui jettent tout et ceux qui récupèrent ce qu’ils peuvent pour avoir un beau jardin. Dans le second cas, on parle de compostage. Vous allégez vos poubelles, ce qui profite automatiquement à l’environnement et vous en profitez pour fertiliser efficacement vos sols sans passer par les produits chimiques. Le compost est en effet un amendement organique. En nourrissant vos plantes, il permet à ces dernières de mieux s’épanouir.

Le compostage se base sur la décomposition des déchets putrescibles. Lorsque les conditions idéales sont réunies, ces déchets se dégradent pour devenir des nutriments écologiques. D’ailleurs, 5 kg de déchets permettent de produire 1 kg de compost. Grâce à ce geste éco-citoyen, vous luttez contre le réchauffement climatique et la pollution occasionnée par le transport des déchets. Le fertilisant obtenu est entièrement naturel, idéal si vous cultivez un jardin potager.

Définir la bonne méthode de compostage

Avant de vous lancer dans la transformation de vos déchets, vous devrez d’abord déterminer l’endroit adapté à leur compostage. Le type de logement que vous occupez ainsi que sa configuration sont déterminants dans le choix de la méthode.

Le compostage en tas nécessite un espace extérieur assez vaste. Il suffit de faire un tas avec vos déchets. En revanche, il est important que la zone de compostage soit assez éloignée de la maison car la putréfaction provoque des odeurs désagréables. De plus, la dégradation peut être longue dans la mesure où les déchets sont exposés aux intempéries. Par ailleurs, les animaux domestiques et les nuisibles sont susceptibles d’accéder à votre tas.

Le compostage en bac est idéal si vous avez un espace extérieur de petite ou moyenne dimension. Vous investissez dans un bac de compostage que vous pourrez placer près de la maison, sans affecter l’esthétique. Il faudra évidemment veiller à ce que la taille du bac soit cohérente avec les déchets que vous produisez et avec la superficie de son emplacement.

Si vous vivez en appartement ou dans une maison sans jardin, le lombricompostage sera la meilleure solution pour prendre soin de vos plantes en pots. Vous versez les déchets dans un objet qui ressemble à une boîte où des vers de terre vont accélérer la dégradation. Cette méthode ne génère pas d’odeur désagréable et il existe des lombricomposteurs de différentes dimensions.

Utiliser de bons déchets organiques

Il faut comprendre que tous les déchets ménagers ne font pas l’affaire quand on parle de compostage. Il ne s’agit donc pas de dégonfler vos sacs poubelles à tout prix mais de bien identifier ce qui est réellement compostable. Cela signifie qu’il faut faire un tri à la source.

De manière générale, les déchets de la cuisine conviennent très bien. Utilisez du marc de café, des épluchures de légumes, des fruits pourris, des coquilles d’œufs et des croûtes de fromages. Les sachets de thé peuvent également être compostés une fois qu’ils sont débarrassés des agrafes. Il en va de même pour les restes d’aliments, à l’exception des poissons, des viandes et des os/arêtes.

Pensez aussi à trier les déchets globaux de la maison. Les cartons et papiers sont parfaitement compostables. Si vous avez des animaux herbivores, leurs litières souillées peuvent également servir. Les ongles coupés et même les cheveux que vous perdez quotidiennement s’ajoutent volontiers à la liste.

N’oubliez pas les déchets du jardin ! Les fleurs et feuilles fanées/coupées, les écorces et copeaux de bois, le gazon tondu (en quantité modérée) et les mauvaises herbes peuvent être utilisés.

Attention : les déchets plastiques (même biodégradables), les déchets gras, l’échalote et l’ail sont à éviter.

Entretenir son compost dans les règles de l’art

Pour obtenir un bon compost, vous devez veiller à équilibrer les apports en biodéchets. Comptez deux tiers de déchets verts (humides) pour un tiers de déchets bruns (secs). Pensez également à alterner les couches lorsque vous versez vos déchets dans votre composteur afin que leur dégradation se fasse dans les meilleures conditions.

Vous devez également vous assurer que l’humidité dans le composteur est suffisante. Si vous constatez que vos déchets sont trop secs, n’hésitez pas à les arroser légèrement. L’objectif est d’apporter de l’humidité et non de noyer la matière. À l’inverse, si le compost est trop humide, versez des déchets bruns qui vont absorber l’excédent d’humidité.

Enfin, aérez régulièrement le mélange pour l’oxygéner. Le plus simple est de brasser le tout à chaque fois que vous apportez des déchets supplémentaires.

La patience sera votre meilleure alliée car il faut plusieurs mois pour obtenir un compost ayant la texture d’un terreau et une odeur de sous-bois.

Informations
pratiques

Horaires

Lundi : 14h30 – 19h

Vendredi : 09h00-19h

Mardi, Mercredi, Jeudi, Samedi : 09h00-13h00/14h30 – 19h

Fermeture les Dimanches et Lundis matin.

Coordonnées

11 Rue Clouet
87000 Limoges

05 55 43 95 83

Contactez-nous